Débuter en électronique #1 – Le matériel

Quand nous souhaitons commencer de nouveaux projets électroniques, il est important de bien s’équiper. Dans cet article, vous allez découvrir les outils de bases nécessaire à un bon début de projet électronique.

  • Le fer à souder

Le fer à souder est pour moi l’élément le plus important du matériel, c’est pourquoi je vous conseille d’y mettre le prix. En effet, d’un point de vue de mon expérience, une meilleure qualité permet un meilleur chauffage de la panne. De plus celle-ci est plus résistante et galvanisée (empêche l’oxydation). Après, dans le choix, il faut aussi prendre en compte son usage plus ou moins intensif.

On peut aussi investir dans une station de soudage à température et puissance réglable.

Un fer à souder optimal ne doit pas dépasser les 30W afin de ne pas faire fondre le plastique (interrupteurs) ou brûler les composants (résistances, condensateurs). Mais suffisamment pour faire fondre rapidement l’étain.

Les meilleures marques sur le marché son Kurtz Ersa, Yihua et Weller. Je vous conseille de mettre un budget aux alentour de 50€ pour bien débuter.

[amazon_link asins=’B0016MBRDA,B00D5SY8ZW,B002JCYZ6W,B003A644TY,B018CPSM4U’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’b4969b73-6fb6-11e8-876a-ef7277a50ee4′]
  • L’étain

Quand on fait beaucoup de soudures, c’est intéressant d’acheter l’étain par bobine de 500g. Plus on achète en grande quantité, moins cela est cher. Pour ce qui est du diamètre, cela dépend de ce que vous soudez:

  • petit diamètre pour précision et peu d’étain à déposer à chaque soudure
  • diamètre moyen pour les soudures communes
[amazon_link asins=’B000LFTN1G,B0732QFPXK,B000V8IETK,B074DCRQP5,B00E34ONWU,B00E1AY9ZC’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’01a811a1-6fb7-11e8-abf7-c705724c4bbd’]
  • Les pinces

Il y a différents types de pinces indispensables:

  • la pince coupante diagonales qui permettent de couper les fils en métal qui dépassent de la plaque ou raccourcir les connexions des composants
  • la pince universelle pour tenir un objet avec plus de force
  • la pince à becs longs pour tenir et placer les petits composants
  • la pince à becs coudés permet de tenir un élément caché ou peu accessible
  • la pince à dénuder permet de dénuder plus facilement les fils
[amazon_link asins=’B000B9RK44,B07BDFC6WP,B00W1MLEZ0,B004S62DIO’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’4e99f1db-6fb7-11e8-8f06-5711882470b0′]

  • Les tournevis

Les petits tournevis d’horloger sont parfaits pour fixer les fils aux bornes à vis.
ATTENTION: Les tournevis d’horloger ne sont pas isolés et sont donc conducteurs car entièrement métallique. Vous ne devez en principe travailler sur un circuit que si celui-ci est vraiment hors tension.

[amazon_link asins=’B01MFC7AZ5,B01E5D04A8,B01M7PPJI7,B06Y3PXPVQ,B0189YWOIO,B075XM4XKY,B01M3RZ9OR,B0000934GN’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’933d33a8-6fb7-11e8-9ebf-6d52852c6bb8′]

Matériel complémentaire

  • L’extracteur de circuit intégré

Si vous avez fixé un circuit sur une plaque d’essais mais que vous souhaitez l’enlever sans tordre les pattes de raccordement à 90° et risquer de les casser, vous pouvez utiliser un tournevis d’horloger

Vous devez toujours être très soigneux avec les petites pattes fragiles d’un circuit intégré. Si elles sont tordues une ou deux fois, ce n’est pas grave mais des pattes de raccordement trop sollicitées peuvent vite lâcher

[amazon_link asins=’B01MFF849Q,B01MFFAZSO,B008420T2U,B07BFV8P7Y,B01M3XJDP5,B01M5IYCQ0,B01M2C65KL’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’0f8acba8-6fb8-11e8-bc20-cbd9a8137e6e’]
  • Le multimètre

Un multimètre est un instrument pour mesurer la tension en volts (V), l’intensité en ampères (A), la résistance en ohms(Ω). Il peut vous indiquer les valeurs de différents composants et ce qu’il se passe en différents endroits de votre circuit. Comme vous ne pouvez pas voir ce qui se passe dans un circuit ou dans un composant, un multimètre est essentiel pour comprendre son fonctionnement interne. Sans multimètre, vous devrez vous en remettre au pifomètre. ce qui est toujours une mauvaise idée en électronique.

Comme celui-ci, la plupart des multimètres comprennent :

  • Un affichage numérique : C’est le même que sur votre réveil numérique. Comme le nombre de chiffres est limité, ceux qui figurent après la décimale se déplacent en fonction de l’importance du nombre affiché. Le nombre est produit par le multimètre en ajustant automatiquement le calibre (l’ordre de grandeur de la mesure maximale à effectuer), mais si votre multimètre n’est pas capable d’ajuster ainsi le calibre, vous devrez donc l’ajuster à la main.
  • Une molette de sélection du mode : Cette molette vous permet de choisir entre les différentes fonctions d’un multimètre. Il peut s’agir de mesurer une tension, une intensité, une résistance, ainsi qu’une grande variété de calibres pour chacune de ces unités, comme mesurer une résistance jusqu’à cent, mille, dix mille, cent mille ou un million d’ohms. Les meilleurs multimètres disposent d’un test de continuité qui vous indique si vos connexions sont bonnes, c’est-à-dire quand elles n’opposent qu’une résistance infime au passage du courant. Cette fonctionnalité m’a évité de passer en revue pendant des heures toutes les étapes de projets, et je recommande donc définitivement d’investir dans un bon multimètre de milieu de gamme qui en dispose.
  • Un jeu de sondes : Ce sont les instruments que vous utilisez pour tester les parties de votre circuit. La plupart des multimètres sont livrés avec deux sondes ressemblant à des brochettes, qu’on met en contact avec les fils. Vous pouvez aussi trouver des sondes dotées de pinces crocodiles. Éventuellement, vous pouvez acheter ce type de pinces pour les connecter aux probes. Elles sont particulièrement utiles pour attraper les fils.
  • Un jeu de prises : Les sondes peuvent être repositionnées dans différentes prises du multimètre selon l’usage. Dans le cas présent, ces prises sont libellées A, mA, COM et VΩHz. La prise libellée A sert à mesurer l’intensité de courants importants en ampères (A), jusqu’à 20 A. Il faut noter un avertissement signalant que le multimètre ne peut supporter un tel courant que 10 secondes au plus. Ces limites apparaissent sur une ligne entre la prise et la prise COM, ce qui indique aussi que les deux sondes devraient être placées pour l’une dans la prise A (sonde rouge), et pour l’autre dans la prise COM (sonde noire). La prise mA (sonde rouge) est pour le courant de moins de 500 mA. La prise COM (sonde noire) est une abréviation de Common (commun), et constitue un point de référence pour vos mesures. Dans la plupart des cas, c’est la masse de votre circuit, et on y branche la sonde noire. La prise marquée VΩHz (sonde rouge) est utilisée pour mesurer la tension (en V, pour volts), la résistance (en SI, pour ohms), et la fréquence (en Hz, pour hertz) entre cette prise et la prise COM (sonde noire).
[amazon_link asins=’B01NBE7MDU,B00S7J7L7Q,B01EV44V5A,B077QHBFLK,B06Y5LFD4L,B06X9VT3N5,B01N013AP6,B071VZD9K3,B01KBN5I0W’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’27cd6d90-6fb8-11e8-a08b-237e9f689f4f’]
  • La troisième main

La troisième main est un outil extrêmement pratique quand on soude de plus en plus. Cet objet est une « main » supplémentaire qui permet de tenir vos composants pour vous aider lors de soudures très minutieuses. Du coup aucun risque de brûler les mains de vos amis si vous débordez un peu ^^. Elle est de préférence en métal et achetez en une avec un bon socle assez lourd car la main a tendance à tomber si ce que vous fixer possède des câbles ou des cartes qui sont lourd et « tirent » vers le bas. La base de soudage est instable et le risque de brûlure augmente (par expérience). Il existe des troisièmes mains toutes équipées avec support pour le fer, éponge en cuivre, loupe, éclairage LED…

[amazon_link asins=’B000O3RJFC,B000LB84M4,B01M3PVO0P,B001BMSBD4,B00QFLF990,B06XJFVMZT,B07233QBBS,B078PLRBHW’ template=’ProductCarousel’ store=’djmartinez-21′ marketplace=’FR’ link_id=’3e504ccc-7314-11e8-a80b-bf31b41a8632′]

C’est le matériel de base qu’il faut au moins posséder lorsque l’on veut commencer dans l’électronique et Arduino.

Si c’est article ta plu, n’hésite pas à le partager. Tu peux aussi nous donner ton avis dans les commentaires et des idées, des projets que tu aimerais bien que l’on te présente

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et le commenter, en proposant divers sujets et idées !

2 375 Vues

Guillaume

Contributeur à Bidouille2geek. Passionné d'électronique et d'informatique depuis que j'ai 6 ans. J'aime partager ce que j'ai appris pour aider les autres.

3 pensées sur “Débuter en électronique #1 – Le matériel

  • 19 juin 2018 à 14 h 37 min
    Permalink

    Bonjours
    Je pense que l’ outil le plus important est le multimètre car sans lui aucune mesure ne peut -etre faite ce qui est fort dommage pour rechercher des panne et prendre des mesure .

    Répondre
    • 19 juin 2018 à 14 h 41 min
      Permalink

      Oui effectivement le multimètre fait parti des outils de bases à acquérir ! nous le verrons prochainement avec les autres articles !

      Répondre
    • 19 juin 2018 à 14 h 49 min
      Permalink

      Salut Laurent, oui tout le multimètre est en effet important. Quand j’ai commencé l’électronique, j’ai d’abord appris sans appareil électronique c’est pour cela que je pense qu’il n’est pas indispensable. Les jeunes d’aujourd’hui découvrent la soudure. Si on rajoute la manipulation et la compréhension d’appareils à coté, cela va être compliqué pour eux je pense. On le rajoutera pour un futur article.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.