Faire un Keypad DIY

Quand on commence à avoir un certain niveau en électronique et en programmation, faire des petits programmes ne suffit plus. On veut se lancer dans des plus grands projets et souvent cela coûte plus ou moins cher ou bien on n’a pas envie d’acheter du matériel en plus. C’est souvent grâce aux librairies non inclues avec le logiciel que l’on peut acquérir de nouvelles notions pour ma part.

MATÉRIEL

Le clavier ou keypad coûte en moyenne entre 2 € et 4 € : pas cher si la commande est gratuite.

Le clavier que j’ai fabriqué, est fait à partir de 90 % de récupération. Pour cela, il vous faut :

Seul la plaque est à acheter, le reste se récupère sur des imprimantes principalement car c’est elles qui possèdent le plus de bouton sur un même appareil. L’avantage de faire ce genre de clavier est bien évidement que vous pouvez le personnaliser à votre souhait et un projet le plus DIY possible est toujours plus plaisant.


SCHÉMA

Le Keypad fonctionne comme un clavier d’ordinateur or celui-ci fonctionne d’après le principe des matrices. Cela permet de savoir sur quel bouton on appuie selon une position (x ; y). Le clavier s’utilise à l’aide d’une librairie pour les cartes Arduino. On peut voir sur le schéma que le clavier 4*3 donne 7 pins de sortie. En effet, si l’Arduino détecte un contact entre 2 pins (1 pin de la ligne et  1 pin de la colonne) alors elle saura exactement sur qu’elle touche on a appuyé. Ces claviers DIY n’ont aucune limite, on peut faire autant de ligne et de colonnes que l’on veut tant que cela respecte le principe des matrices. Je vais vous expliquer comme faire le votre.


FABRICATION

Pour réaliser mon clavier, j’ai décidé d’en faire un plus grand que ceux qu’il existe dans le commerce. Comme vous le voyez, j’ai fait un clavier nécessaire à mes besoins donc un 4*5 ce qui me fait 20 combinaisons de touches. Passons maintenant à la partie la plus compliquée : le câblage.

Image originale
Image schématisée

Sur le « schéma », on peut voir que mes intersections entre lignes et colonnes correspondent à un endroit où se trouve un bouton poussoir. Vous reliez le tout comme au-dessus en  vérifiant bien que lorsque vous appuyez sur un bouton, on ferme le circuit et qu’il s’établit un contact entre D4 par exemple.

ATTENTION : les petites pastilles blanches correspondent aux zones où il faut enlever le cuivre afin de bien séparer les lignes 1 2 3 4, les unes des autres pour éviter les erreurs de lecture. Il faut bien veiller à ce que chaque bouton soient isolés les uns des autres et qu’il n’existe pas de circuit »direct » entre 2 boutons consécutifs (le input et output d’un bouton ne doit pas avoir de connexion direct avec les mêmes pins d’un autre bouton)

Enfin, il vous suffit de relier tout les fils à un même endroit pour créer des pins de sortie qui seront ensuite reliés à l’Arduino. Mon Keypad fait 10*10 cm et prend aussi en compte les trous pour les fixer (dans les coins du clavier). Je vous met le lien vers la librairie Arduino ici.

Dans un prochain article, nous pourrons voir les utilisations possible de ce clavier et quels projets nous pouvons faire avec. N’hésitez pas dire ce que vous en pensez et donner votre avis. Nous avons mis à votre disposition un serveur Discord pour toute question ou proposition éventuelle (disponible ici)

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et le commenter, en proposant divers sujets et idées !

2 316 Vues

Guillaume

Contributeur à Bidouille2geek. Passionné d'électronique et d'informatique depuis que j'ai 6 ans. J'aime partager ce que j'ai appris pour aider les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.