Fabriquer sa console portable

L’ère du Do It Yourself est présente de plus en plus parmi nous. Qui n’a jamais rêvé de créer sa propre console portable, au allure d’une PlayStation Portable© ?

Ce tutoriel nous est proposé par Guillaume W. Non contributeur sur le site, j’ai trouvé son tutoriel sur les réseaux, nous avons ensuite obtenu son autorisation pour le publier ici. Encore merci à lui.

1- Le matériel

La liste du matériel étant assez complète, je vous invite à vous y reporter tout au long de ce tutoriel.

 

Le tarif final de la fabrication de cette console avoisine les 140€. Dans la liste du matériel nécéssaire ci-dessus, certains éléments sont vendus seulement par lot de 10 au minimum, ce sera donc des éléments que vous pourrez utiliser dans divers autres projets !

À noter qu’il vous faudra également du matériel de soudure & d’électronique. Pour cela, je vous invite a regarder cet article.

Certaines pièces peuvent également être récupérées dans d’ancien matériel électronique.


2- Le boitier

Le boitier est fabriqué en plastique à l’aide d’une imprimante 3D. Si vous n’en possédez pas, vous pouvez toujours rechercher le FABLAB le plus proche de chez vous !

fichier 3D Console


3- Configuration des boutons

Commencez d’abord par téléverser le petit programme dans le Teensy LC, il va servir à envoyer les signaux des boutons de la console au raspberry.

Télécharger le logiciel Arduino disponible ici pour windows, et ici pour Mac.
Ensuite suivre ce tuto (en anglais mais y des images ) ici (grossièrement ça va servir à faire reconnaitre votre Teensy par le logiciel Arduino )

Ensuite téléchargez le code Teensy_LC

Maintenant que vous avez tout, c’est parti !

  • Branchez le Teensy LC à votre PC.
  • Double cliquez sur le fichier Teensy_LC. Le logiciel Arduino va se lancer.
  • Dans le menu en haut, sélectionner ceci : Outils => Type de carte => Teensy LC
  • Toujours dans le menu en haut : Outils => Port => «Selectionner le port COM de votre PC où est branché le Teensy »
  • Dernière étape, cliquez sur Téléverser en haut à gauche

 

3 bis- Configuration des boutons

Il va maintenant falloir découper les plaques de prototypage électronique ( PCB ) à la bonne taille pour la mise en place des boutons.


ps : cliquez sur les images pour les afficher en grand

Comme indiquez sur les photos, les boutons ont 2 pattes d’un coté qui servirons de signaux d’envoi dès que vous allez appuyer, et les 2 autres pattes sont la masse à raccorder TOUS ensemble (Tous les boutons en totalité)

 


4- Assemblage

Une fois les boutons terminés, l’assemblage devrait ressembler à l’image ci-dessus.

Pour la fixation de tout ceci, utilisé des vis M2.5×8, soyez prudent, car les « supports » en plastique qui vont recevoir les vis sont fragiles, je vous conseille donc de re-percer les trouves avec des mèches a ferraille au même diamètre que les vis.


5- Câblage du Teensy LC

Pour le câble qui suit, je vous conseille de faire comme indiqué sur les photos, tous les boutons ont une masse commune, sauf les joysticks, ils sont alimentés en 3.3v fournis par le Teensy.

Le Teensy sera raccordé sur une prise USB du Raspberry, sur les points de soudure suivant : PP49, PP45, PP44 et la masse en dessus de PP44.

Surtout contrôlez vos soudures et la polarité !


6- Câblage de la partie audio

Cet étape est similaire à la précédente, il va vous falloir suivre le schéma de montage ci-dessus.

 La masse sur PP6, le canal gauche sur PP25 et le droit sur PP26.

L’ampli sera alimenté par le Pi en 5v, surtout prenez une section plus grosse pour alimenter l’ampli, dans le cas contraire, le son sera de qualité médiocre et grésillera.

Pour les enceintes, placez-les et collez-les comme sur la photo du rendu final près des joysticks.

Surtout contrôlez vos soudures et la polarité !


7- Port USB déporté

Toujours le même principe de fonctionnement, suivez le câblage présent sur l’image.

Les points de soudures sont les PP50, PP41 et PP36. J’ai fixé la prise USB avec de la colle chaude, c’est largement suffisant et ça tiens très bien.


8- Câblage de l’alimentation

Cette étape de fabrication est l’une des plus importante. Au vue du nombre de câbles déjà mis en place, il vous sera de plus en plus compliquer d’accéder à tel ou tel endroit.

Surtout, bien contrôler vos soudures, qu’elles ne touchent pas d’autre composants, et surtout la polarité, prenez votre temps.

Pour ce qui est de la carte de charge, entre le moment où la coque a été dessiné et maintenant, celle d’origine ne se fait plus, du coup celle proposé maintenant ne correspondra pas avec les trous prévus sur la coque arrière, j’ai donc enlevé les emplacements des fixations de la carte de charge et les es recollé en prenant le même écart des trous présent sur la carte.

Le 5V (rouge) sur le PP2 du Pi et la masse (noir) sur PP5.

Utilisez des fils avec une section plus grosse pour éviter les pertes de tensions.

Vous pouvez utiliser de la colle chaude pour fixer le reste.


9- Installation de RecalBox

 

Pour l’installation, c’est une installation d’OS classique. je vous conseille d’utiliser le logiciel Etcher
 OS RecalBox

Toutefois une fois l’installation faite sur votre carte SD, il faudra modifier votre fichier « config.txt » pour faire marcher votre écran.

Voici le mien déjà paramétré : config.txt

Ensuite il faudra accéder à recalbox.conf, et changer ceci : global.videomode=CEA 4 HDMI par cela :

global.videomode=default . Ça va forcer Recalbox à prendre les paramètres du fichier config.txt.


Merci encore à Guillaume de nous avoir permis d’intégrer son tutoriel à travers notre site.

N’hésitez pas à nous poser des questions en commentaire et nous dire si ce projet vous intéresse !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et le commenter, en proposant divers sujets et idées !

3 392 Vues

Martin

Créateur de Bidouille 2 Geek, passionné de multimédia et d'informatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.